© Ville de Clermont, direction de la Communication / Jean-Charles de Castelbajac
Jean-Charles de Castelbajac

Un logo pour faire jaillir la culture

C’est à l’artiste, créateur et designer de renom, Jean-Charles de Castelbajac, qu’a été confié le dessin du logo de la candidature de Clermont-Ferrand Massif central comme Capitale européenne de la Culture en 2028. De son crayon est né « Volcamour », un logo symbolisant la force de l’union et le jaillissement des énergies positives et culturelles.

© Nicola Pianalto

Pouvez-vous nous expliquer la genèse de ce logo « Volcamour » ?

Quand on m’a demandé de dessiner un logo, les choses me sont venues assez naturellement. J’imaginais une métaphore autour du jaillissement des énergies positives, du partage et de l’union à travers les couleurs. Quand j’ai commencé à croquer je me suis aperçu que l’image du volcan était certainement la plus juste pour représenter tout cela. Je souhaitais quelque chose de très simple et de très efficace qui puisse être compris par toutes les générations.

Des messages cachés ?
En le regardant on y découvre une certaine sensualité, un côté presque féminin avec des rondeurs, de la douceur et la naissance de ces cœurs comme une métaphore de la maternité et des amours plurielles ; ce sont des notions universelles importantes à partager.

Que représente pour vous cette candidature de Clermont-Ferrand Massif central ?

J’ai été élevé à Limoges donc je connais le Massif central et je sais ce que c’est que d’être au centre de tout, tout en étant étrangement éloigné de la dimension culturelle. Je pense qu’il est important de remettre le centre au centre justement. Je pense aussi que ce combat pour la culture est le ciment de la paix. On parle d’une Capitale européenne et je pense que l’Europe a besoin, plus que jamais, d’autres fils de couleurs pour s’unir. Tout geste est important dans ces moments, que ce soit le dessin d’un enfant à ce logo que j’ai imaginé.

Clermont-Ferrand Massif Central 2028