carte postale ancienne parc thermal Royat
Appréciez…

Le charme d’une station thermale Belle Époque

Située à mi-chemin entre le puy de Dôme et Clermont-Ferrand, la station thermale et touristique Royat-Chamalières possède un patrimoine architectural de toute beauté. Etablissements thermaux, buvettes, palaces et villas témoignent d’une effervescence mondaine à la Belle Époque.

Chaise à porteur

“S’asseoir à quelques pas du coquet pavillon de la source Eugénie et voir défiler les buveurs et les buveuses, écouter surtout la conversation d’un voisin qui met, à tout hasard, un nom sur ces diverses figures, c’est un spectacle aussi récréatif que futile, ni plus ni moins amusant que le tube du kaléidoscope que vous tournez un quart d’heure entre les doigts. »

Splendid Guide, 1881

carte postale ancienne parc thermal Royat

 

 

 

La découverte de la Grande Source en 1844 marque la naissance de la station thermale. En 1862, la visite de Napoléon  III et de l'Impératrice Eugénie lance le renouveau thermal de la future station. Pour l'occasion, la Grande Source est rebaptisée du prénom de l'Impératrice. Le cœur de la vallée verdoyante de la Tiretaine, paysage naturel peint par Camille Corot dans les années 1830, se transforme peu à peu en un lieu de cure et de villégiature.

carte postale ancienne parc thermal Royat

 

 

 

Toute une architecture d’apparat est construite afin d’accueillir l’aristocratie et la bourgeoisie du monde entier, dont des personnalités comme le Prince de Galles (futur Edouard VII), Léopold II roi des Belges, la reine d’Italie, les frères Goncourt, George Sand, Sarah Bernhard, Colette, Stéphane Mallarmé, Félix Faure ou Maurice Barrès...

Extrait de l'émission Des Racines et des Ailes.

Façade thermes Royat

Etablissement thermal

Les Thermes, construits par l’architecte Agis Ledru, sont ouverts en 1856. Arcs monumentaux, colonnes ioniques et statues évoquent le passé gallo-romain de la station. Deux ailes de soin, rigoureusement identiques,  témoignent de la séparation des hommes et des femmes. De nombreux aménagements, agrandissements et restaurations se succèdent jusqu’à nos jours : l’extension construite par Louis Jarrier en 1913-1914 dans un style italianisant et le vitrail figuratif des trois grandes verrières du pavillon central...

Parc thermal

Buvette Eugénie

Le monument d’origine était un kiosque en fonte. En 1913-1914, l’architecte Louis Jarrier protège la source sous une cloche de verre, véritable pièce d’orfèvrerie. Le comptoir circulaire est recouvert de grès flammés aux motifs géométriques et tablettes d’opaline.  En 1936, le kiosque en fonte est remplacé par une construction de style antique par les architectes Antoine Chanet et Jean Liogier. Aujourd’hui, les eaux des sources Eugénie et Saint-Mart se boivent dans le hall des thermes.

Viaduc et bains romains de Royat

Bains romains

Les sources thermales apaisent et soignent depuis l’antiquité, comme l’attestent les nombreux vestiges mis au jour au XIXe siècle : ex-voto de la source des Roches, puits romains, piscines… Les Thermes romains, découverts lors de la construction du viaduc de chemin de fer, se composent de trois grandes piscines et quatre salles chauffées par le sol. Des fragments de marbres de différentes couleurs, de mosaïques et de bronze témoignent de la présence d’un décors luxueux. Aujourd’hui, seule une piscine avec gradins et hémicycles est encore visible.

Mosaïque pavillon saint-mart

Pavillon Saint-Mart

Le Pavillon Saint-Mart est construit en 1912 par l’architecte Louis Jarrier. Le pavillon central, coiffé d’une coupole, donne accès aux cabines de bains de jambes ou de pieds recouvertes d’un toit terrasse. Protégé par une toiture traditionnelle en 1937, le pavillon est définitivement fermé aux soins en 1980.

Une mosaïque d’une grande finesse orne l’entrée. L’enseigne, les blasons de Saint-Mart et la fontaine aux joncs sont réalisés en émaux de Briare, tandis que le fond est en grès cérame.

Résidence l'Hermitage

Les grands hôtels

Face à l’établissement thermal, le boulevard Vaquez est bordé d’une suite d’immeubles imposants par leur taille et la richesse de leurs décors. Leurs façades  rivalisent d’élégance pour témoigner aux passants la qualité du confort et des décors intérieurs de ces palaces de jadis. Au rez-de-chaussée, les boutiques, proposent aux baigneurs les spécialités locales.


Cet ensemble exceptionnel a bénéficié d’une restauration exemplaire.

Pavillon Majestic Chamalières

Villas

Quelques villas sont construites près des grands hôtels pour servir d’annexe et répondre aux attentes d’une clientèle exigeante.

Quoi de plus mondain que de profiter des divertissements et du confort moderne de l’hôtel, tout en bénéficiant d’une suite calme au  décor intérieur luxueux ?

Pavillon Majestic Chamalières

Pavillon Majestic

Cette ancienne annexe du Grand Hôtel et Majestic Palace est aménagée en 1912. Trois maisons sont rassemblées et agrandies de manière à installer  les premières salles de bains de la station, ainsi que le chauffage central à eau chaude. Cette modernité et ce luxe sont affichés avec fierté sur chacune des façades polychromes. Deux enseignes en mosaïque rouge et blanche contrastent avec les briques émaillées vertes et blanches .

Croquis buvette Eugénie
Catherine Gout
De-ci, de-là

Visitez la station

 

3 parcours 

  • La ville d’eau à la Belle Époque (1h / 1,6 km).
  • Du parc thermal au centre bourg de Royat (1h / 1,4 km).
  • Du parc thermal au centre ville de Chamalières (1h30 / 2,7 km).

 

Document disponible au bureau d'information touristique de Royat Chamalières.

Téléchargez la brochure

e-tinerance parcours parc thermal
Découvrez le quartier thermal sur votre téléphone !

e-tinérance

 

13 étapes matérialisées par des QR Codes sérigraphiés sur pierre de lave émaillée. Visite virtuelle composée de vidéos, textes, photos, cartes postales anciennes, citations et anecdotes.

Découvrez le site mobile
détail fontaine d'amboise

Besoin de plus ?