Du 28 janvier au 5 février 2022

Festival international du Court Métrage 2022, que la fête commence !

 

Un retour physique en fanfare

Pour notre plus grand bonheur, le Festival International du Court Métrage, porteur de rencontres artistiques et humaines, vous invite à retrouver ses salles obscures et ses histoires à découvrir ensemble, sur grand écran, dans un protocole sanitaire stricte.

En attendant de vous munir du programme papier et accessoires à l’effigie de cette 44ème édition, découvrez la bande-annonce ainsi que les deux rétrospectives 2022 !

Vidéo | Bande annonce du festival 2022

Bande annonce du festival du court métrage de Clermont-Ferrand 2022

| Les deux rétrospectives 2022 |

Focus sur l’Espagne et Let’s dance !

Les compétitions nationale, internationale et labo sont à nouveau accompagnées d’une rétrospective thématique et de séances focus sur un pays. Après la rétro Mondes paysans et les programmes polonais en 2020, le festival met à l’honneur l’Espagne et la danse.

Madre, de Rodrigo Sorogoyen

Pays à l'honneur, l'Espagne

Le festival de Clermont-Ferrand a toujours soutenu le cinéma espagnol dans toute sa diversité, ses cultures et ses identités avec plusieurs films sélectionnés chaque année.

Il lui a également consacré une attention particulière avec des rétrospectives en 1985, 1993, 2001 et en 2005. Le cinéma espagnol vit actuellement un bel élan créatif et il est temps de lui consacrer à nouveau une rétrospective afin de mettre en lumière cette nouvelle génération qui fait le cinéma aujourd’hui.

Neuf programmes, une soixantaine de courts métrages, permettront aux festivaliers de découvrir tous les aspects de cette production riche et innovante. Cette sélection couvrira aussi bien la jeune cinématographie contemporaine que des œuvres plus anciennes.

De nombreuses activités parallèles viendront accompagner les films : gastronomie, expositions, concerts, podcasts, rencontres…

Le P'tit bal

Rétrospective thématique, Let's dance

Depuis ses débuts, la danse a été mise en lumière par le septième art, les pionniers du cinéma s’y sont tous employés (les frères Lumière, Méliès, Alice Guy, Pathé). Quoi de plus normal ? Le cinéma et la danse ont cette particularité de questionner et de renouveler sans cesse notre rapport à l’espace et au temps par le mouvement.

La danse détient aussi le pouvoir de dépasser les clichés que certains pourraient encore avoir en tête.

Les courts métrages autour de la danse proposent des points de vue étonnants, personnels, dramatiques, drôles, parfois nerveux voire explosifs. Cette rétrospective dresse un panorama éclectique de tous les styles de danse et de leurs origines.

Vidéo | Rétrospective 2022

Rétrospectives 2022

| Les trois compétitions d’un peu plus près |

Sauve qui peut le court métrage
What a wonderful world

Compétition Internationale

La compétition internationale est le lieu de rencontre et de croisement des différents horizons constituant la richesse du court métrage mondial. En 2022, des courts métrages de 4 à 37 minutes nous proposeront de suivre des dizaines d'histoires, des centaines de vies, réelles ou fictives. Rire, découvrir, réfléchir, s’évader, rêver, se révolter. Voici ce que promet cette compétition internationale 2022 !

Ils partirent 6 200, et ils seront finalement 77 courts métrages dans le cadre de cette compétition internationale 2022. 84 réalisateur·trice·s et autant de regards sur le monde qui nous entoure. 55 pays représentés et autant d’histoires venues d’ailleurs. Le festival sera à nouveau l’occasion de voyager d’un bout à l’autre du globe à travers ces films, de se laisser bercer par des imaginaires inconnus ou prendre le pouls du monde.

Compétition Internationale
Sauve qui peut le court métrage
Et que ne durent que les moments doux

Compétition Nationale

​​L’édition 2022 de la compétition nationale est riche, forte de 1 867 films inscrits, les propositions de réalisateur·rice·s qui nous ont offert leur vision du monde, pragmatique ou onirique, nous gratifient d’une sélection intense, nerveuse, variée dans les formes et dans les genres, et non dénuée d’humour. Comme une invitation au voyage, intérieur ou lointain.

Il va de soi que la période traversée ces deux dernières années a réactivé nos envies d’ailleurs. Nous prendrons donc un plaisir non dissimulé à partir à la recherche d’ours polaires, à découvrir les steppes mongoles dans un polar halluciné, à nous réfugier dans les chansons de notre adolescence ou à monter à bord d’un ferry corse pour prendre le large et sortir de notre zone de confort.

Le voyage commence à côté de chez soi, en prenant des chemins de traverse pour mieux se perdre : en banlieue, au beau milieu des bois, au parc Montsouris, dans un chalet enneigé, ou bien dans les replis de son propre corps, passé au microscope.

Compétition Nationale
Sauve qui peut le court métrage
Un rail de lumière

Compétition Labo

Écran blanc. Le festival revient en salles, la lumière pure de la projection illumine à nouveau les spectateurs. Enfin !

La compétition labo, on s’y bouscule pour découvrir des œuvres détonantes, littéralement hors du ton. Avec maintenant plus de 20 ans d'existence (!), le labo reste un filtre sans égal pour retranscrire l'actualité de notre époque, avec des cinéastes aux capacités d'inventions et d'imagination à perturber l'ordre sensible du monde.

Le labo a 20 ans et son cœur bat fort, empli de cette irrépressible envie de montrer, faire réfléchir, dénoncer. En cette année si spéciale, cette compétition hors-cadre continue de vibrer, plus que jamais, grâce au regard que portent les réalisateurs sur un monde qui ne va pas toujours bien ; au beau milieu du cyclone leurs yeux crépitent, saisissant les plus belles images et des promesses de tentatives. 

En chiffres :

27 films en compétition labo

17 pays représentés

8 fictions animées + 5 fictions

11 documentaires en prises de vue continue, et 1 animé

2 fictions expérimentale

Compétition Labo

| L’affiche que l’on s’arrache |

Collectif Le Réseau
" Qu’importe le jargon, pourvu qu’on ait la liesse ! "

Une illustration de Brecht Evens

« Ce dessin montre avant tout ce qui nous a le plus manqué, à savoir non seulement de découvrir des films encore inconnus, mais de le faire en compagnie de milliers d’inconnus à rencontrer. » B.E.

Le visuel de l’édition 2022 du festival a été réalisé par l’illustrateur belge Brecht Evens. C'est en parcourant les rues clermontoises quasi désertes en février dernier que l'artiste a imaginé cette vision fantasmée du festival : la place du Terrail, animée, sur-bondée, envoûtée par la liesse des festivaliers. La lune qui veille sur la fête, objectif à décrocher des réalisateurs et réalisatrices. Les flèches de la cathédrale, dansantes, menant droit à l'objectif. Puis la fontaine du terrail, centre rassembleur de la bamboche, témoin du soutien apporté aux différents films en compétitions.

Muni de sa palette explosive qui anime les formes, Brecht Evens peint l'espoir et connecte l'intérieur à l'extérieur, un contre-sort aux rues désertes des mois passés.

La fête (re)commence !

Une affiche en réalité augmentée

Ce visuel a une particularité : on peut profiter de sa version animée via une tablette ou un smartphone.

Pour cela, rien de plus simple :

– on installe l’application (gratuite) Artivive sur l'appareil

– on ouvre l’application et on passe l’objectif de l'appareil devant le visuel

– on pousse le volume, et on profite de l’animation !

Le festival c’est aussi le Marché du Film Court !

Du 31 janvier au 4 février

Le Marché du Film Court de Clermont-Ferrand est le plus important marché pour les professionnels du court métrage du monde entier. Le Marché du Film Court intègre dimensions physique et numérique pour répondre aux besoins de tous les acteurs de la chaîne de production, de promotion et de diffusion de la filière, dans un environnement ouvert, inclusif et responsable. Il est la première place de ventes, acquisitions et distribution pour les formats courts en offrant des débouchés concrets sur les marchés français, européen et international. Son programme de rencontres professionnelles complet favorise la création, la co-production et la circulation des œuvres.

NP-CAT

Gardez un souvenir du Festival International du Court-Métrage

À l'occasion du festival, des produits dérivés du court métrage sont mis en vente à la boutique de l'Office de Tourisme métropolitain :

  • Affiches formats A2 et A1
  • Timbres
  • Masques
  • Pins
  • Porte-clés
  • Porte-cartes
  • Sacs en toile avec fermeture éclair
  • Bloc papier
  • Stylos
  • Gourde isotherme