Foule-Europavox-chaleur-apres-midi
Jean-Charles Belmont
Europavox 2018 - Samedi 30 juin

Éclectisme caniculaire : une programmation qui a mis le feu !

Arrivée sur le site : 18h30.
Température : 33°C (8°C de plus que la veille)
Risque de précipitation : aucun :)

Samedi caniculaire, pas seulement météo, sur Europavox aussi !

Une programmation exigeante a mis le feu au très nombreux public qui a pris Place du 1er mai, dès le milieu d’après-midi jusqu’au bout de la nuit. On vous raconte en détail cette palpitante journée.

Milieu d’après-midi, on gagne une pelouse un peu fatiguée par la chaleur et le passage de Jain la veille. Un vent chaud, vain en guise de rafraîchissement, souffle dans le public. Mais au même titre que la pluie n’arrête pas le pèlerin, la chaleur n’arrête pas le festivalier

Ibeyi-deathless
Vincent Garnier

L’organisation nous arrose, Ibeyi nous réveille

Et c’est encore plus nombreux que la veille que nous retrouvons notre grande famille musicale d’un soir. On se faufile pour rentrer dans l’arène brûlante où nous attendent les deux combatives sœurs d’Ibeyi.

Ces jumelles de 24 ans d’origine venezueliano-cubaine en combinaisons militaires nous insufflent une énergie que la chaleur étouffante de cette fin de journée tentait d’anéantir.

La deuxième soirée peut commencer, « Non Soleil ! tu n’auras pas raison de notre détermination ! ».

Ibeyi nous a convaincu : pour ce soir, au moins, nous sommes « deathless » (immortel). On repart avec un grand coup de soleil, avec leurs chansons polymorphes tatouées sur la peau mais surtout dans les esprits.

Europavox-France-Coupe-du-Monde
Vincent Garnier

18h30 Quand les supporters français fêtent la victoire de la France face à l'Argentine (4-3) en 1/8 de finale de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™

Etienne-Daho-Europavox
Mathieu Bruc

L'astre s'est appelé Etienne Daho

Un flow entrainant et une langue inconnue nous interpelle du côté de la scène Factory. C’est Taf Lathos un rappeur grec au punch contagieux… On s’arrête, on plonge tête première dans un univers dont on ne soupçonnait même pas l’existence. Merci Europavox.

Soudain, une vague nous happe, nul autre choix que de suivre le mouvement, on se presse, on s’installe, on trépigne… C’est l’effet Daho !

Pour celles et ceux qui, comme lui, l'aiment pop, l'astre s'est appelé Etienne Daho. Il commence entre ombre et lumière, à l’image de son public hétéroclite avec des titres entonnés par chaque génération. Avec sa sobriété travaillée et sa mélancolie enivrante, il a pacifié artistiquement les multiples sonorités proposées tout au long du parcours des festivaliers. Si Europavox s'est offert samedi Petit Biscuit en dessert, Daho figurait sans conteste au rang des grands crus de la journée ! Les fans de la première heure semblent comblés, les néophytes sont conquis, Monsieur Daho, pari réussi !

Eddy-de-Pretto-Europavox
Mathieu Bruc

Le phénomène De Pretto joue avec les mots

21h30 Difficile de se frayer un chemin sur la scène Factory toute en longueur et bondée d’un public en haleine. Mais quand Eddy de Pretto rentre en scène, le plaisir acoustique prend le dessus et on se laisse emporter par le flow. Scandant avec grâce des textes durs, il rapatrie avec une violence poétique une certaine idée du béton dans la chanson française.

Enfant de banlieue Parisienne, le “kid” cogne aussi à Clermont et ses mots résonnent avec tout autant de force dans les allées de la Coopé.

Vibrez avec Europavox

Quand la soirée passe en mode électro



Europavox-The-Blaze
Mathieu Bruc

The Blaze : un vrai coup de coeur

The Blaze, duo français électrifiant a enflammé la Grande scène avec un son percutant et dansant.

Des mélodies enivrantes s’enchaînent sur les platines. On est aussi happé par une voix grave, chaleureuse et profonde qui nous emporte encore davantage dans notre humanité.

Le public ne s’y trompe pas et s’envole au paradis comme un clin d’oeil à “Heaven”, véritable court métrage qui fait aussi partie de la signature des deux cousins Guillaume et Jonathan tous deux pétris de talent.

On ne résiste pas au plaisir de vous partager la vidéo officielle du clip.

The-Blaze-Heaven
The Blaze

The Blaze - Heaven (Clip officiel)

Coline-Europavox
Coline Clermontoise, 28 ans, festivalière occasionnelle

J’assiste en général aux concerts gratuits, je trouve la formule super car elle permet à tout le monde de prendre part à la fête. Mais cette année, en plus, j’ai souhaité prendre ma place pour The Blaze, artiste que j’affectionne tout particulièrement et j’avoue que je ne suis pas déçue, au contraire !

Petit-Biscuit-Europavox
Mathieu Bruc

L'électrique électro de Petit biscuit jusqu'au bout de la nuit

00h00 Encore une soirée riche en découvertes, et pour finir cette soirée en beauté Clermont profitera de l’électrique électro de Petit biscuit, 19 ans, qui entre Miami et Tokyo nous a fait le plaisir de venir mixer en terres auvergnates.

“Je veux voir les torches de vos téléphones portables toutes allumées”.

Il fût un temps où Patriiiiiick (Bruel) faisait lever les briquets. Époque révolue du fléau des fumées nocives en concert. Place au nouveau fléau des écrans de portables qui irradient une foule en délire. La musique s’enchaîne et l’artiste nous transporte entre ambient et techno, house et musique trap, compositions classiques et arrangements modernistes. Un opus racé, personnel et inventif qui nous accompagnera jusqu’au bout de la nuit.

On repart fatigué mais déjà revigoré à l’idée de revenir demain pour une nouvelle programmation haute en couleurs et en découvertes.
Comble du bonheur la météo sera toujours de la partie !

Europavox c’est aussi sur Instagram

Article signé Anaïs et Mathieu, Clermont Auvergne Tourisme.