Vincent Garnier

Europavox 2019 : un beau mélange des genres

Parce que c’est exactement cela qui fait la richesse d’Europavox, des jeunes qui sautent au rythme des accords de la guitare Fender de Franz Ferdinand et des moins jeunes qui découvrent Roméo Elvis.

Europavox c’est également des découvertes…

Vincent Garnier
18h : Clara Luciani

C'est sur la scène Factory, que la volcanique Clara Luciani a oeuvré ce samedi en début de soirée. 

Suivie de Vendredi sur mer, elles ont été les touches féminines de cette soirée. 

Au milieu de cette programmation trés rap, elles ont su trouver leur place et ont conquis un public ravi de cette diversité. 

Une voix rauque pour la première, plus suave pour la deuxième, elles nous proposent des textes réfléchis notamment sur la place de la femme dans la société et leur envie de s'affirmer fortes et indépendantes.

On espère les revoir sur la grande scène l'annèe prochaine.

Merci mesdames.

20h30 : Roméo Elvis

Il fait encore près de 40° lorsque Roméo Elvis, débarque sur la grande scène du festival, devant un public surchauffé. 

Il y a un an presque jour pour jour, c'était la soeur du rappeur Belge, Angèle, qui se tenait à la même place !

Le show débute et les titres des albums Chocolat, Morale 2 et Morale 2luxe résonnent place du 1er Mai, accompagnés des chants des festivaliers qui pour la plupart connaissent ces tubes sur le bout des doigts. 

21h30 : PLK

Dépêchons-nous ! 

À peine la prestation de Roméo Elvis terminée qu'il faut suivre la foule en direction de la scène factory

Le soleil est couché, il fait légèrement plus frais... Mais c'est sans compter sur l'arrivée de PLK qui fait exploser le thermomètre en arrivant sur scène. 

Devant un public conquis, le rappeur parisien enchaîne les titres de son album Polak, sorti à l'automne dernier. 

Anais Malvielle
22h30 Franz Ferdinand

Les amateurs de rock ont été conquis ! 

Verre de vin rouge à la main, costume trois pièces, quelques mots de français avec ce petit accent anglais reconnaissable entre tous, une arrivée sur scène so british pour Alex Kapranos, le chanteur et guitariste du groupe Franz Ferdinand.

Puis, les infatigables dandys écossais nous ont offert plus d'une heure de show. C'est fort, c'est rythmé, les riffs de guitare sont entraînants.

L'apothéose au moment de leur tube planétaire "Take me out".

Un beau moment de rock'n'roll !