salade
Europavox 2018

Le journaliste culinaire Éric Roux nous parle d’Europafood et de Clermont

Éric Roux a toujours travaillé à Paris et toujours vécu à Clermont par choix, aime-t-il à répéter. Il a accepté de nous rencontrer.

Éric Roux est un passionné, il regarde la cuisine comme une pratique sociale et culturelle. On l’a vu retrousser ses manches pour Effervescences, servir 4000 soupes Caldo Verde d’Auvernha au parc Montjuzet, le Grand Mezzé à l’ancien l’Hôtel-Dieu et le barbecue cosmopolite de la Grande Station, place de Jaude. Et, aujourd’hui, s’ouvre la première édition d’Europafood.

Comment est né ce nouveau projet ?

Eric Roux

Très simplement. Par l’intermédiaire de Pierre Lebon, régisseur d’Effervescences. Parler de l’Europe à travers la cuisine offrait un véritable boulevard. C’est un domaine sans entrave, quand il se construit à travers son image culinaire. Sans frein de nationalité. C’est ça aussi Clermont à la fois rurale et ouverte sur le monde. Après 4 mois de recherches et de contacts avec de vieilles connaissances ou de nouvelles rencontres, des chefs européens ont accepté de me transmettre leurs recettes et leurs fournisseurs.

Europafood
Jean-Charles Belmont

Qui sont ces cinq chefs invités ?

" Tout d’abord Frédéric Coursol, bien connu des Clermontois, qui réalise la série des recettes collectées. Un chef voyageur transformé en chef d’orchestre ! Gerhard (Allemagne), Dina (Grèce), Aleksandar (Croatie), Marco (Italie) et Magda (Géorgie) ont en commun le renouveau de la cuisine en Europe dans les années 2000. Des chefs Erasmus en sorte. Des chefs qui partagent ma vision sur l’intérêt profond de la cuisine, au-delà de l’assiette. Un merveilleux moyen de tisser des liens, de vivre ensemble. Un enjeu de société et de culture."

Europafood
Jean-Charles Belmont

Trois recettes m’intriguent : la véritable salade grecque de Dina, l’aubergine roulée de Magda et le ragoût de seiche d’Aleksandar.

" Véritable salade grecque car on est en juin, les tomates et les concombres sont mûrs à point, les olives proviennent de Kalamata et la feta IGP arrive directement de Grèce. L’aubergine de Magda est un pur délice : d’abord poêlée dans de l’huile d’olive, elle est ensuite roulée sur un hachis de noix et assaisonnée de grenade. Très typique des plats géorgiens. Cette cheffe au caractère bien trempé est un membre actif du Refugee Food festival, belle initiative citoyenne. Tu m’interroges sur le Burdet ? Comme une bouillabaisse avec beaucoup de seiches qu’Aleksandar nous a conseillé de compresser dans une pâte feuilletée. "

Le bar proposera de jolis flacons d’Europe ?

Bien sûr, hormis quelques références de France, tout un choix de Vinho Verde, Tokay, Retsina, Valpolicella ou Grüner Veltiner.

 

Combien de convives attendus ?

On attend 400 couverts par jour, avec un service en continu de 14h à minuit. Un service assuré grâce au sympathique concours des élèves et de leur professeur Franck Eveno de l’Institut professionnel des métiers de Clermont.

EuropaFood fait la part belle à la diversité des goûts et des saveurs, à toute heure, pour un encas ou un dîner, entre deux concerts ou juste pour le plaisir. Rendez-vous dans une ambiance cosy et conviviale !

 

Propos recueillis par Isabelle, Clermont Auvergne Tourisme

Article signé Isabelle, Clermont Auvergne Tourisme.