© Semaine du cinéma hispanique
Culture

Semaine du Cinéma Hispanique

Voir la galerie

Pour la 20ème édition de la semaine du cinéma hispanique.. Un feu d’artifice de films, un voyage, de la bonne humeur et de la convivialité.

7 nationalités seront mises à l'honneur cette semaine : l'Espagne, l'Argentine, le Pérou, la Colombie, Cuba, le Mexique et le Chili

- Mardi 4 mai à 20h : Soirée d'ouverture, projection du film "el olvido que seremos" de Fernando Trueba : Colombie, années 1980. Le docteur Hector Abad Gomez lutte pour sortir les habitants de Medellin de la misère. Malgré les menaces qui pèsent sur lui, il refuse d’être réduit au silence. Le destin de ce médecin engagé et père de famille dévoué se dessine à travers le regard doux et admiratif de son fils.

- Mercredi 5 mai à 19h: Ciné conférence Zapata mort ou vif : un film documentaire réalisé en 1992 par Patrick Le Gall et Patrice Gouy. Il s'agit de la vie d'Emiliano Zapata, indien mexicain, dresseur de chevaux, révolutionnaire, chef victorieux des armées du Sud et victime expiatoire des politiciens qu'il avait mis au pouvoir.

Et à 20h30 : ciné conférence sur José Luis cuerda et la langue des papillons : A la fin de l'hiver 1936, dans un village de Galice, c'est la rentrée des classes pour Moncho (Manuel Lozano), un petit garçon de huit ans. C'est la première fois qu'il va à l'école et il a peur, car il a entendu dire que les maîtres battent les enfants.

Arrivé le jour fatidique, il s'enfuit, terrorisé, et passe la nuit dans la montagne. Don Gregorio (Fernando Fernan Gomez), son vieil instituteur, est obligé d'aller le chercher chez lui. De retour à l'école et à l'initiative du maître lui-même, Moncho est accueilli par les applaudissements de ses camarades. A partir de ce moment, l'apprentissage du savoir et de la vie commence pour le jeune écolier.

- Jeudi 6 mai à 20 h : les sorcières d’Akelarre par le réalisateur Pablo Aguero : Pays Basque français, 1609. Les hommes de la région sont partis loin en mer. Ana, 17 ans, participe pour la première fois à une fête dans les bois, la nuit, avec d’autres filles du village. A l’aube, elles sont arrêtées. Le juge Rosteguy De Lancre, missionné par le Roi pour purifier la région, les accuse de sorcellerie. Certain d’avoir trouvé là sa plus belle affaire, il décide de tout entreprendre pour leur faire avouer ce qu’elles savent sur le Sabbat, cette cérémonie magique au cours de laquelle le Diable est censé adouber ses servantes et s’accoupler avec elles.

- Vendredi 7 mai 20h : ciné danses "Alma flamenca" suivi par "la inocencia" : film sincère sur l'adolescence au féminin dans un petit village valencien en plein été. Pour ce premier long-métrage, Lucía Alemany s’inspire de sa propre expérience pour nous faire vivre, avec sensibilité, les premiers amours, les inimitiés, l'incompréhension entre générations… bref, la construction identitaire de la jeune Lis dans une micro-société qui veille de près aux traditions et aux normes. Tout le monde pourra se reconnaître dans ce film initiatique qui en même temps en dit long, par touches impressionnistes, sur la société espagnole. Un conte d’été touchant.

- Samedi 8 mai à 20h : ciné concert - Pedro Panama et son trio suivi du documentaire musical et / ou conoces a Tomas et pot : Leo (Leonardo Ortizgris) promet à sa petite amie Fer (Marcela Guirado) qu'il va se montrer plus responsable et lui propose de garder son frère Tomás (Hoze Meléndez) pendant qu'elle subit une opération chirurgicale.

- Dimanche 9 mai à 18h: ciné concert en hommage à l’indépendance du Pérou (bicentenaire) : Quatre voix et une dizaine d’instruments pour interpréter les grands poètes et cantautores traditionnels ou contemporains du Chili, d’Argentine et d’autres pays d’Amérique Latine. Chants libres, dont la musique puise aux sources du patrimoine folklorique et dont la substance des textes témoigne de l’âme et de l’histoire des peuples latino-américains.

- Afulnahue : musique d’Amérique latine suivi du film "juliana" (en version restaurée) : À 13 ans, Juliana fuit le domicile familial où elle est maltraitée. Elle est dès lors confrontée aux dures lois de la rue pour survivre. Elle se coupe les cheveux, se fait passer pour un garçon, et rejoint une bande où ils font ce qu’ils peuvent pour se faire un peu d’argent : chanter dans les bus, vendre des cigarettes, etc. Bientôt l’esprit de révolte s’empare du groupe. Filmé et élaboré par les membres du Groupe Chaski, ce film témoigne de la réalité de la population marginalisée au Pérou dans les années 1980.

- ciné/ conte/ goûter jeune public : les aventures de nos héros en co organisation avec le court Métrage er présenté Par Marie Boussat le mercredi 5 et le dimanche 9 mai à 16h et conter par Claudia .

Horaires et périodes d’ouverture

  • Du mardi 4 mai 2021 au mardi 11 mai 2021

Tarifs

5,50 euros pour les adhérents ;

7 euros pour les non adhérents ;

3,50 pour le jeune public ;

4 euros pour les scolaires ;

35 euros pour 10 places (carte non nominative , réservée aux adhérents).

Matomo