© Dialogue avec le sensible
Cattherine Reineke-Manry
Voir la galerie
Culture - Exposition

Dialogue avec le sensible | Cattherine Reineke-Manry

La ville de Chamalières et l'AMAC présentent l'exposition de Cattherine Reineke-Manry : Dialogue avec le sensible.

Pour être exact, il ne s’agit pas de projeter le monde. Il suffit d’y poser son regard directement, c’est là que naît la poésie et c’est là que le chant s’élève. (Natsume Soseki, Oreiller d’herbes, extrait).

La nature est empreinte : en elle viennent se lire les rêves, les mirages, en elle se dessinent des images du passé.

Au creux d’une clairière surgit ainsi un songe de mousse, un oreiller d’herbes propice à la contemplation, au repos; du Bois du Roi s’élèvent les rires et les chants des enfants revenus y courir. De même que les pas des ancêtres ont le pouvoir, dit-on, de faire advenir la Terre et le Ciel, de même la mémoire de l’artiste produit un monde nouveau, dans l’ouverture et le retrait. À fleur d’eau, une présence s’éveille, un champ de forces où s’unissent l’écume, le murmure des bambous et tout un horizon de bleus.

La nature est matrice, inspiratrice : présence vivante, flux harmonieux ou sauvage, elle est bien davantage qu’une somme d’éléments.

Lieu sans contour, temps sans mesure, elle nous raconte tour à tour sa force et sa faiblesse. En elle les regards sont baignés de lumière, s’imprègnent de la clarté des lunes et des eaux sans répit. Le mouvement n’est plus ce qui meut, mais ce en quoi le monde sans cesse vit et croît, meurt et s’apaise.

Comme un souffle, le dialogue se tisse, d’abord imperceptible, fait de petits riens, de bruissements, de liens nacrés. Puis peu à peu la respiration s’étend, venant mêler le présent au passé, l’attention au souvenir. Les distances s’épuisent. Les reflets se transforment en rêves éblouis."

Anne-Sophie Reineke, octobre 2021.

À propos de l'artiste :

Ancienne élève de l’École des Beaux-Arts de Clermont-Ferrand (atelier de gravure d’Alain Brayer), Catherine Reineke-Manry vit et travaille à Chamalières. Du fait de sa formation en gravure, elle adopte une technique particulière : encres sur papier marouflé sur toile. Le papier offre une texture très proche de celle de la peau, et l’encre vient ici comme irriguer et donner vie à la représentation picturale. En travaillant par glacis successifs, l’artiste obtient un aspect homogène, légèrement brillant, et atteint une véritable richesse de dégradés. Sa recherche artistique s’apparente à une promenade poétique, au sein d’une nature luxuriante, à la fois végétale et aquatique. Chaque tableau tente de livrer cette émotion et cette intimité avec la nature et se donne, tel un dialogue avec le sensible. Il s’agit pour elle d’évoquer et de donner à voir et à entendre ce qui se joue ici, au creux des arbres, dans le cours des ruisseaux, des lacs : le chant des oiseaux, la danse des libellules et le bruissement des ailes.

Informations complémentaires

Dispositions spéciales COVID 19 :

Pass sanitaire requis, port du masque obligatoire.

Horaires et périodes d’ouverture

  • Du vendredi 10 décembre 2021 au samedi 5 février 2022
    Les lundis de 14h à 17h | du mardi au samedi de 14h à 18h.

Organisateur de l'événement

A.M.A.C Association Mouvement d'Art Contemporain