ESM-CAT
À l'ouest de la métropole clermontoise

Royat

Vallée de Royat
Christian GUY / HEMIS

Royat

Royat est une commune située à l'ouest de la métropole clermontoise. Un peu plus de 4 500 habitants vivent sur une superficie de 6,62 km². La densité de population est de 681 habitants au km². L'altitude varie entre 457 et 904 mètres.

Transports en commun : 

  • Les lignes de bus B, 5 et 26 du réseau T2C desservent Royat. La ligne B relie la place Allard, cœur de la station thermale, au stade Marcel-Michelin, en passant par Chamalières, le centre ville de Clermont et la gare SNCF. La ligne 5 relie les hauts de Royat à la place Gaillard. La ligne 26 relie la place Allard de Royat à Ceyrat, en passant par Gravenoire, Boisvallon et Boisséjour.
  • Ville desservie par la "halte ferroviaire" Royat Chamalières.
  • 2 services de navette pour le puy de Dôme et Vulcania.

Un village construit autour d’une église fortifiée

Le bourg de Royat est construit sur une coulée de lave provenant la Chaîne des Puys – faille de Limagne. En contrebas de cette table rocheuse, la vallée de la Tiretaine aménagée en parc guide les promeneurs au cœur de la station thermale. De l’autre côté du ruisseau, le Paradis trône fièrement sur le puy Chateix. Juste en face, le chemin des crêtes offre un magnifique panorama, longe la forêt du Colombier et mène promeneurs et vététistes jusqu’au pied du puy de Dôme. Plus au sud, de nombreux sentiers de randonnées arpentent l’Arboretum, Charade et le puy de Gravenoire.

GUY Christian / HEMIS
Aux origines

Le bourg de Royat

Le premier monastère de Royat est construit au VIIe siècle par le comte Génésius et son épouse Héllidia, espagnole de sang royal. Une nouvelle église est construite à côté du prieuré au Xe siècle. Quelques vestiges de ce monument sont conservés : les chapiteaux de la crypte et la pierre tombale déposée dans l’avant-nef de l’église.

En 1095, le monastère Saint-Léger est confié à l’abbaye de Mozac, nouvellement placée sous la domination de Cluny. Dès leur arrivée, les Clunisiens embellissent le prieuré et reconstruisent l’église. Le tout est réalisé en arkose, grès local de couleur miel. 

Pourquoi l’église est-elle fortifiée ?

Dans la seconde moitié du XIIe siècle, les moines sont contraints de se défendre contre les attaques des comtes d’Auvergne installés dans la forteresse de Tournoël. Les conflits sont si importants que plusieurs rois de France devront intervenir. Pour se protéger, les moines décident de fortifier l’église et le prieuré. L’abside en cul de four de l’église est remplacée par un transept et un chevet rectangulaires aux longs murs plats difficiles à franchir. L’ensemble est pourvu d’un appareil défensif assez ingénieux avec chemin de ronde, machicoulis, créneaux et meurtrières.

Le clocher

Détruit lors de la Révolution française, le clocher est reconstruit vers 1848 par le peintre verrier Émile Thibaud.

ESM-CAT

Le chapiteau d’Ezéchiel

Chapiteau situé dans la  nef. Le prophète avait reçu l’ordre de Dieu de raser sa barbe et ses cheveux, puis d'en faire trois parts. La première devait être brulée, la deuxième jetée au vent, la troisième conservée dans les plis de sa tunique. À gauche, Ézechiel est représenté avant de se couper la barbe. Il est muni des instruments nécessaires au sacrifice. À droite, le prophète rasé serre une partie de sa barbe dans les plis de sa robe.

ESM-CAT

Les vitraux

Les vitraux ont été réalisés dans la seconde moitié du XIXe siècle par Émile Thibaud, Félix Gaudin et Adrien Baratte. Les deux rosaces ont été données par Jean-Baptiste Bargoin, célèbre pharmacien clermontois, en mémoire de ses fils Edmond et Jocelyn. Le vitrail le plus à droite du transept sud est une donnation du couple Servant, propriétaires du Grand Hôtel et Majestic Palace, en souvenir de leur cinquante ans de mariage en 1885.

Crypte de l'église Saint-Léger à Royat
ESM-CAT

La crypte de l'église

La crypte est coiffée des voûtes d’arrêtes soutenues par de fines colonnes ornées de chapiteaux assez volumineux, certainement des réemplois du Xe siècle. Leurs corbeilles sont ornées de motifs végétaux et géométriques. Des chevrons renversés sont taillés sur certaines faces. Ils ne s'agit pas d'un motif décoratif mais de tries servant à renforcer la prise du mortier. À l'origine, ces chapiteaux devaient être accolés à un mur.

ESM-CAT

La croix des Apôtres

La croix des apôtres est une sculpture gothique en pierre de lave taillée en 1486. Une Vierge à l'enfant et un Christ en croix ornent ses deux faces. Les 12 apôtres sont placés sur le montant. Renversée et mutilée pendant la Révolution, la croix est cachée dans une grange. En 1841, l’abbé Védrine décide de restaurer le monument. La traverse mutilée est rétablie dans son état d’origine. Un nouveau piédestal est acheté à Aulnat.

ESM-CAT

Fortifications de la ville

À partir du XIVe siècle, le prieur de Royat est le seul seigneur de la ville. Les habitants sont représentés par quatre consuls. Menacée par la guerre de Cent Ans, la ville est protégée par un mur d'enceinte avec trois portes. La Grande Porte était située à l'entrée de la rue Cohendy. Aujourd'hui, une petite partie des fortifications est visible au dessus de la grotte des laveuses, dont une petite tour à machicoulis.

DF-CAT

Maisons de vignerons

De nombreuses maisons de vignerons témoignent du passé viticole de Royat. Elles sont construites les unes contre les autres de manière à ne pas laisser passer la lumière. Le cuvage et la cave conservent ainsi mieux la fraicheur nécessaire pour la vinification. Le monastère lui-même était équipé d'un pressoir, d'un cuvage et d'un cellier. 

DF-CAT

Sculpture de Raoul Mabru

Situé place de la Chapelle, le monument aux morts de Royat a été sculpté par Raoul Mabru en 1925. Il représente une famille pleurant leur père, mari et fils. Chaque personnage est travaillé d’après modèle vivant. La maquette du monument, ainsi qu'une  étude préparatoire pour le visage de la vieille mère, sont conservés au musée de Royat.

En contrebas du bourg coule la Tiretaine

Un sentier longe le ruisseau et guide nos pas vers la station thermale

DF-CAT

Se promener le long du parc Thermal

Place Saint-Martin, un escalier longeant les anciens remparts et un ascenseur permettent aux piétons d'accéder à la vallée de Royat, creusée par la Tiretaine.

Le ruisseau coule devant la Grotte des Laveuses avant de traverser le parc thermal, véritable écrin de verdure.
Le sentier, ponctué de pierres du Géoscope, serpente entre l'hôtel restaurant de la Belle Meunière, la fontaine au mascaron, le jardin de l'Auvergne, une aire de jeux pour enfants,  avant d'arriver au cœur de la station thermale.

DF-CAT

La Grotte des Laveuses

La grotte des Laveuses est située en contrebas de l'ancien monastère Saint-Léger, au pied de la coulée de basalte. À l'intérieur, cinq sources jaillissent de la roche et alimentent un lavoir rustique.

La formation de la grotte provient d'un phénomène volcanique. Lorsque la coulée de lave a recouvert le ruisseau, une bulle de vapeur s'est formée. La Tiretaine a ensuite érodé la cavité.

DF-CAT

La Tiretaine

La Tiretaine prend sa source au village de la Font de l’Arbre, avant de traverser Royat. Dès l’époque médiévale, de nombreux moulins y étaient installés. Puis, l’arrivée du chemin de fer et l’installation de turbines hydro-électriques permirent le développement de fabriques comme la célèbre chocolaterie “À la Marquise de Sévigné.” En 1970, la vallée devient “zone inondable”, les entreprises sont évacuées et le parc aménagé.

ESM-CAT

La fontaine au Mascaron

Située sur la partie haute du parc, la fontaine au Mascaron est construite en basalte. Sous un arc en pierre taillée, un mascaron aux oreilles pointues sort d'un mur de scories volcaniques. Sa bouche grimaçante bave de l’eau qui coule dans une vasque, puis dans un bassin. L'origine du monument est inconnue, mais le style du décor et la taille de la pierre laissent penser que l’œuvre remonte au XVIIe siècle.

La Belle Meunière

La Belle Meunière

Juste en face de la fontaine au Mascaron, l’hôtel restaurant La Belle Meunière est un lieu chargé d’histoire. En 1887, le Général Boulanger, ministre de la guerre, décide d’y retrouver clandestinement l’amour de sa vie, Marguerite de Bonnemain. Le couple d’amants célèbres se lie d’amitié pour Marie Quinton, propriétaire des lieux. Mais trois ans plus tard, Marguerite de Bonnemain décède. Désespéré, le général Boulanger se tire une balle dans la tête. Ce drame fait entrer l’hôtel dans l’Histoire.

De-ci de-là

Trois parcours découverte à Royat et Chamalières

Arpentez les rues pour découvrir l'histoire et le patrimoine de la station thermale

La ville d’eau à la Belle Époque (1h / 1,6 km).
Du parc thermal au centre bourg de Royat (1h / 1,4 km).
Du parc thermal au centre ville de Chamalières (1h30 / 2,7 km).

Téléchargez le pdf

Savourer les bienfaits de la station thermale de Royat Chamalières

Avec son architecture Belle Époque, son parc thermal, ses centres de bien-être, son établissement thermal et son casino,  la station thermale est le lieu idéale pour se détendre et se ressourcer, que ce soit pour quelques heures ou un véritable séjour.

Le cœur de la station est construit au plus près des sources thermales, sur des terrains situés près de la place Allard, à la limite des villes de Royat et de Chamalières. Petite particularité : Bien que situés en partie sur Chamalières, les monuments thermaux et leur parc appartiennent à la ville de Royat.

ESM-CAT
Levez les yeux !

Le Paradis domine le puy Chateix

Situé sur les hauteurs du puy Chateix, le Paradis est visible de tout Royat. Le bâtiment aux allures de forteresse médiévale est construit par l'architecte Louis Jarrier à la demande du médecin Alexandre Petit au tout début du XXe siècle. À la grande époque du thermalisme mondain, plusieurs services de voiture à cheval conduisaient baigneurs et baigneuses au Paradis pour se raffraichir sur la terrasse tout en profitant d'une vue exceptionnelle. La "maison d'après cure" comportait un salon de thé, un restaurant et un musée auvergnat.

Aujourd'hui, la bâtisse abrite des appartements privés.

Promenade du jeudi
DF-CAT
Détendez-vous

Les animations de la station thermale de Royat Chamalières

Besoin respirer un grand bol d'air pur, de profiter des paysages et de découvrir notre patrimoine ? Laissez-vous guider sur les sentiers de notre région, sur nos circuits touristiques, et découvrez notre territoire d'exception. Au détour de ces escapades, promenades et animations, plein de surprises vous attendent !

Alors … Affichez votre sourire, emportez votre bonne humeur, chaussez vos baskets et venez vous divertir avec nous !

Programme des animations
ESM-CAT
Visitez

Les mercredis de Royat Chamalières

Durant la saison thermale, des visites guidées sont programmées tous les mercredis après-midi.

Chaque semaine, une thémarique différente est proposée : "Station thermale Belle Epoque", visites théâtralisées, "Retour aux sources"...

Programme des visites guidées

Côté culture

Bibliothèque du Parc Thermal de Royat
1 Place Allard à Royat | 04 73 35 91 41

Bibliothèque Pour Tous
1 Rue du Souvenir à Royat | 04 73 29 93 03

Ateliers de Métiers d’Art

De l’or dans les doigts

À Charade

Côté pleine nature

Matomo