Chamalières
ESM-CAT
À l'ouest de la métropole clermontoise

Chamalières

 

Mairie de Chamalières
ESM-CAT

Chamalières

Chamalières est une commune située à l'ouest de la métropole clermontoise. Un peu plus de 17 000 habitants vivent sur une superficie de 3,77 km². La densité de population est de 4 565 habitants au km². L'altitude varie entre 385 et 582 mètres.

Transports en commun : Les lignes de bus B, C, 5, 9,10 et 13 du réseau T2C desservent Chamalières. La ligne B relie la place Allard, au cœur de la station thermale, au stade Marcel-Michelin, en passant par l'avenue de Royat, axe central de Chamalières, le centre ville de Clermont et la gare SNCF. La ligne C relie les Tamaris, au nord-ouest de Clermont à Cournon-d'Auvergne, en passant par Chamalières et le centre ville de Clermont. La ligne 5 relie les hauts de Royat à la place Gaillard. La ligne 9 dessert la partie basse de Chamalières. La ligne 10 relie Chamalières à Durtol et à Aulnat en passant par le centre-ville de Clermont. La ligne 13 relie les Hauts de Chamalières à Pérignat-lès-Sarliève en passant par le campuys des Cézeaux, le centre ville de Clermont et la zone commerciale d'Aubière.

Une ville aux multiples facettes

La ville de Chamalières a de quoi satisfaire les esprits les plus curieux. Son bourg, situé autour de l’église, a conservé ses maisons de vignerons et ses anciens moulins le long de la Tiretaine. Le quartier Europe, très moderne, accueille la Galerie municipale d’art contemporain et la médiathèque Amélie Murat, très lumineuse. Le quartier thermal, situé aussi sur la ville de Royat, apporte une note d’exotisme avec son architecture Belle Époque inspirée de l’antiquité et de divers styles architecturaux. Le parc Bargoin, de style anglais, est orné d’une soixantaine d’essences d’arbres et d’environ 800 espèces végétales. Sur les hauteurs, la forêt du Colombier, véritable écrin de verdure, est traversée par la voie romaine, ancienne voie d’Agrippa, menant jusqu’au temple de Mercure, situé au sommet du puy de Dôme.

Collégiale Notre-Dame de Chamalières
ESM-CAT
Aux origines

Le bourg de Chamalières

La ville de Chamalières nait au VIIe siècle à l'embranchement du ruisseau la Tiretaine et de la voie romaine, ou plus précisément voie d'Agrippa, traversant la Gaule d'Est et Ouest en passant par Augustonemetum (Clermont-Ferrand) et menant au temple de Mercure, situé au sommet du puy de Dôme. 
Des cinq églises fondées à cette époque, seule Notre-Dame est toujours présente. Elle deviendra la collégiale du chapitre de chanoines, autrefois situé place de l'Arsenal.

déambuler

À découvrir lors de promenades

Église de Chamalières
ESM-CAT

Collégiale Notre-Dame

De l'édifice pré-roman, il ne reste que le narthex et la nef occidentale. L'église est agrandie au XIIe siècle avec l'adjonction d'un chœur avec déambulatoire et chapelles rayonnantes. Suite à un effondrement au XVIIe siècle, l’édifice est en grande partie reconstruit en pierre de Volvic dans un style néo-gothique avec croisée d’ogives et arcs boutants.

Mur des sarrasins
ESM-CAT

Le mur des Sarrazins

De la place des Sarrazins, en levant les yeux, on peut voir un mur enserré dans des maisons, les dépassant de quelques mètres. Il s'agit du vestige de l'ancien donjon féodal construit sur motte castrale par les seigneurs de "Camalaria" fin Xe - début XIe siècle. La châtellenie de Chamalières commandait alors de nombreuses terres situées dans la région clermontoise et dans la Limagne.

Maisons de vignerons à Chamalières
ESM-CAT

Les maisons de vigneron

Le coteau de Fontmaure est planté de vignes au XIIIe siècle. Le domaine de Montjoly possède 6000 m² de vignes au XVIIIe siècle... Aujourd'hui, seules quelques maisons de vigneron sont encore présentes rue du Languedoc et autour. Au rez-de-chaussée, de grands portails donnent accès aux cuvages. Des escaliers mènent aux caves en sous-sol ou aux espaces d'habitation aux étages.

Lavoir de Chamalières
ESM-CAT

Autour de la Tiretaine

Accessible depuis la rue du Languedoc, l'impasse de Bourgogne mène à un square situé le long de la Tiretaine. On peut y voir les vestiges du mécanisme permettant de dériver l'eau du ruiseau dans les biefs passant sous les roues des moulins. On peut voir également l'ancien lavoir, construit en 1834. Il était alimenté en eau pure par la source Fontmaure. De nombreuses lavandières y lavaient le beau linge des baigneurs de la station thermale.

Moulin, Chamalières
ESM-CAT

Les anciens moulins

La Maison des Associations et les AVF (accueil des villes françaises) sont installés dans deux anciens moulins. On en comptait une douzaine à l'époque médiévale. Leurs roues étaient alimentées en eau par des biefs dérivés de la Tiretaine.
Chaque moulin avait plusieurs fonctions. Ses roues pouvaient autant servir à moudre la farine, fouler la laine, travailler le fer, fabriquer du papier, presser l'huile, battre le chanvre...

Fresque de Slobo à Chamalières
ESM-CAT

Fresque de Slobo

Située place de la Saigne, la fresque de Slobo évoque l'activité papetière de Chamalières, importante du XVIe au XVIIIe siècle. 

Le "bon papier d'Auvergne", connu jusqu'aux Indes, était fabriqué par des familles intimement liées, installées également à Ambert et Thiers. Cette activité Chamaliéroise compte près de 300 employées à son apogée. 

Se promener au parc Montjoly

Le parc Montjoly est un lieu de promenade et de détente situé au cœur de Chamalières, à 200 mètres de l’église Notre-Dame.

Son histoire remonte au XVIe siècle, époque durant laquelle cinq grands domaines agricoles sont formés autour du bourg. La propriété Montjoly se compose alors d’une grande maison avec écurie, cuvage, caves, une maison plus petite pour le jardinier également avec cuvage, deux jardins en parterre et terrasse, un potager, un petit bois, un verger, une fontaine, une chapelle, le tout clos de murs et entouré de chemins.

Mairie, parc Montjoly
ESM-CAT

Le château

À la fin du XVIIIe siècle, le domaine devient la propriété de Michel Girard de la Batisse, doyen du chapitre de la cathédrale et docteur en Sorbonne. Le domaine agricole est alors totalement transformé. Un nouveau jardin est dessiné, avec berceaux en charmilles, grottes naturelles ou artificielles creusées sous des masses de rochers. Trois allées aux pentes radoucies mènent au château.
La nouvelle demeure est avant tout un lieu d'apparat où l'on imagine de belles réceptions. Chaque pièce du rez-de-chaussée est percée de portes fenêtres en plein cintres pourvues de quelques marches permettant d'aller et venir à sa guise sur la grande terrasse surplombant le parc. En contrebas, une grande cour en forme de fer à cheval bordée d'écuries accueille chevaux et voitures.

flâner

La mairie et son parc Montjoly

Après la seconde guerre mondiale, plusieurs domaines de Chamalières sont transformés en quartiers résidentiels. Le domaine Montjoly est mis vente en mai 1955 et des promoteurs souhaitent y construire une tour de 800 logements. Le maire Pierre Chatrousse s’y oppose. La ville rachète la propriété pour 150 millions de francs et amortit son investissement en vendant plusieurs parcelles situées sur le pourtour du domaine, afin d’y construire des maisons particulières et des immeubles collectifs.

Lors des travaux de construction menés en 1958-60, une nécropole gallo-romaine est découverte aux n°5 à 17 avenue des Thermes. Un sarcophage en plomb long de 1,30 m contenant un squelette d’enfant et différents objets sont mis au jour : urnes, coffrages en domite, récipients en terre, statuettes. Quelques uns sont exposés au département archéologique du musée Bargoin à Clermont-Ferrand.

La partie centrale du domaine est aménagé en jardin public et le château en mairie. L’ensemble est inauguré en 1960.

 

Parc Montjoly
DF-CAT

Le parc Montjoly est lieu de promenade agrémenté d'une air de jeux pour les enfants.

Espace Wifi, parc Montjoly
ESM-CAT

Un espace WIFI est installé près de la mairie.

Jardin de la Chouette, parc Montjoly
ESM-CAT

Le jardin écologique de "La Chouette" permet l’observation de la faune et de la flore.

Au carrefour Europe

11e Triennale de l'Estampe
AMAC

Triennale Mondiale de l'Estampe

Tous les trois ans, des centaines de graveurs provenant du monde entier, contemporains ou anciens, exposent leurs œuvres à Chamalières. Lors de chaque édition, des animations sont organisées afin de mieux faire connaître l’art de l’estampe : démonstrations de gravure, initiations, conférences…. 

Médiathèque Amélie Murat – 2, allée du Parc à Chamalières / Site Internet

Bibliothèque sonore  de l’Association des Donneurs de Voix – 11, rue du Pont de la Gravière / Site Internet

À Beaulieu

Musée de la Résistance, de l’Internement et de la Déportation

Visitez le musée de la Résistance, de l’Internement et de la Déportation

Créé à l’origine par Jean Bac, ancien résistant Interné, le musée aborde les sujets importants de la Seconde Guerre mondiale : la résistance, la collaboration et la déportation. Des focus présentent les évènements et acteurs locaux. Des expositions temporaires thématiques sont programmées tout au long de l'année.

Visitez le musée

Savourer les bienfaits de la station thermale de Royat Chamalières

Avec son architecture Belle Époque, son parc thermal, ses centres de bien-être, son établissement thermal et son casino,  la station thermale est le lieu idéale pour se détendre et se ressourcer, que ce soit pour quelques heures ou un véritable séjour.

Le cœur de la station est construit au plus près des sources thermales, sur des terrains situés près de la place Allard, à la limite des villes de Royat et de Chamalières. Petite particularité : Bien que situés en partie sur Chamalières, les monuments thermaux et leur parc appartiennent à la ville de Royat.

visites guidées et animations à Royat Chamalières
ESM-CAT

Les mercredis de Royat-Chamalières

Durant la saison thermale, des visites guidées sont programmées tous les mercredis après-midi.

Chaque semaine, une thémarique différente est proposée : "Station thermale Belle Epoque", visites théâtralisées, "Retour aux sources"...

Suivez les visites guidées

Flâner au parc Bargoin

Le parc Bargoin est un des plus beaux parcs arborés de la métropole clermontoise. Ce jardin à l'anglaise présente près de 60 essences d'arbres et 800 espèces végétales, sur une superficie de 8 hectares.

Des expositions en plein-air sont régulièrement proposées par le Conseil Départemental aux promeneurs. Plusieurs tables de pique-nique invitent à se réunir autour d'une pause gourmande ou lors de moments calmes à l'ombre des arbres.

Ce domaine est un lègue de Jean-Bastiste Bargoin au département du Puy-de-Dôme. Ce pharmacien clermontois, associé à Henri Lecoq, a fait fortune en inventant et commercialisant le " Gland doux", succédané de café réalisé à base de chêne Kermès torréfié.

>> Visiter le Parc Bargoin
écrin de verdure

Un peut d’histoire…

En 1868, Bargoin achète le domaine de M. Lecourt d’Hauterive, constitué d’une maison de campagne et d’une promenade, l’agrandie avec quatre parcelles de terrain plantées de vignes, puis l’agrémente de constructions pittoresques et sculptures.

Parc Bargoin
DF-CAT

Le château de Bellevue trône fièrement au centre de la propriété. Deux chalets portent le nom de ses fils, disparus très tôt. Le chalet Edmond était à l'origine une salle de jeu avec billards français et américain, jeu de toupies hollandaises, jeu de Cent-dix-sept. Du chalet Jocelyn, il ne reste plus que ses fondations.

Parc Bargoin
DF-CAT

Une vieille tour en ruine est construite sur le monticule Saint-Gilbert. La « tour des deux frères » embellit le paysage et offre un joli point de vue sur le parc et ses environs. En contrebas du château, le parc est agrémenté d’une pièce d’eau, avec poissons et nénuphars.

Parc Bargoin
DF-CAT

Quelques statues embellissent les allées. Le faune flûteur est situé près de l’allée des érables. La paysanne d’Auvergne, placée près du chalet Edmond, est une œuvre de Jean Ossaye Mombur, Second prix de Rome en 1879.

Sur les hauteurs de Chamalières

La forêt du Colombier à Chamalières
DF-CAT

La forêt du Colombier

D'une superficie de 20 hectares, la forêt du Colombier est traversée par la voie romaine, menant au col de Ceyssat, au pied du puy de Dôme. De nombreux chemins invitent à la promenade, course à pied, balade en VTT. Côté végétation, de nombreux érables, chênes centenaires, hêtres et plantes médicinales sont à observer.

À la découverte des ambiances forestières
ESM-CAT

Circuit pédestre

"À la découverte des ambiances forestières" - Circuit pédestre de 2h / 4,8 km - Départ avenue Paul Cézanne. Aménagé par l’ONF et les agents du service Espace vert de la ville de Chamalières, cet itinéraire est ponctué de panneaux pédagogiques sur la faune, la flore et l’histoire de la commune.

Point de vue
ESM-CAT

Point de vue et métro en balade

Accessible depuis l'avenue Paul Cézanne, le chemin situé à droite du panneau "À la découverte des ambiances forestières" mène à une table d'orientation. Le site des hauts de Chamalières est également le point de départ de nombreux sentiers de randonnée de la Métro en Balades.

Équipements sportifs

Centre aquatique les Hautes-Roches – Avenue de la 1ère Armée Rhin Danube. Bassin de type olympique couvert, bassin à vagues de 40m, toboggan, parc, solarium.  / Site Internet

Tennis Club du Colombier – 37, voie romaine / Site Internet

Restaurants

Au lycée de Chamalières, les élèves préparent de bons plats, dressent la table et vous servent. Pour un service rapide et de qualité, choisissez la Brasserie L'Entracte. Pour un repas gastronomique, optez pour le restaurant d’ApplicationSite Internet / Réservation en ligne

Matomo