CDst-CAT
Bouton Production

Le musée Bargoin entre archéologie et arts textiles

Jean-Baptiste Bargoin (1813-1885), pharmacien clermontois associé à Henri Lecoq, lègue une partie de sa fortune à la ville de Clermont-Ferrand de manière à construire un nouveau musée des Beaux-Arts.

De 1899 à 1903, l’architecte Dionnet conçoit et érige un bâtiment de style néoclassique, avec ouvertures en plein cintre, colonnes doubles, fronton triangulaire, bas-reliefs du sculpteur Graf et ferronneries de l’artisan d’art Bernardin.

En 1992, les collections sont transférées au nouveau musée des Beaux-Arts, actuel musée d'art Roger-Quilliot. Le musée Bargoin abrite depuis les fonds des départements archéologie et arts textiles.

Visitez le musée Bargoin

Découvrez le musée en vidéo !

Département archéologie

Le musée Bargoin conserve des richesses archéologiques issues de fouilles réalisées sur Clermont et sa métropole. Ces objets donnent vie aux périodes les plus anciennes : âges du bronze, âges du fer et période gallo-romaine.

Pied de statue monumentale

IIe siècle après notre ère

Ce fragment de sculpture a été découvert à l'emplacement de l'ancienne gare routière de Clermont. Il est réalisé en alliage cuivreux et pèse 8,54 kg. 
Le pied est chaussé d’une botte à lanières appelée mulleus, ornée de rinceaux d’acanthes et de palmettes. Cet objet archéologique est d'une grande beauté par la richesse de son décor et la minutie des détails. 
Ses dimensions, 58 cm de long et 36 cm de large, et son ornementation laissent penser qu'il appartenait à une statue impériale de près de 4 mètres de haut

>> Visitez le musée Bargoin

Jeune fille du Cheix

Sépulture néolithique

La "jeune fille du Cheix" a été mise au jour en 1868 dans l'abri du Cheix, creusé au pied d'un escarpement basaltique à 760 m d'altitude sur la rive gauche de la Couze Pavin à Saint-Diery, dans le département du Puy-de-Dôme.
La sépulture est datée du néolithique ancien, autour de 4700 ans avant notre ère. Il s'agirait du plus ancien squelette connu à ce jour en Auvergne.

Le squelette est présenté tel qu'il a été découvert, allongé sur le côté droit, en position foetale. Son crâne était ocré. Un petit crayon d'ocre et une défense de sanglier se trouvaient près de ses avant-bras.

>> Visitez le musée Bargoin

Découvrez les collections du département archéologie en vidéo

les accros de l'archéo, pierres préhistoriques gravées
Site vidéo métropole - les accros de l'archéo
L'archéologie pour le jeune public

Les Accros de l'Archéo

Le musée Bargoin lance Les Accros de l’archéo, une série pédagogique pour le jeune public, sur les collections archéologiques.

C'est un moyen sympathique et attractif de faire découvrir aux enfants, mais aussi aux adultes, un objet ou un ensemble d’objets des collections archéologiques du musée. Contextualisés dans sa période et dans sa pratique, il est ainsi plus facile de les comprendre et de les rendre concrets.

Regardez la vidéo

Département arts textiles

Le département arts textiles conserve des pièces provenant du Proche et Moyen-Orient, Asie Centrale, Caucase, Extrême-Orient, Asie du Sud-Est, Afrique du Nord, Afrique subsaharienne. Au-delà des textiles d’exception, c’est surtout l’Homme qui est mis en valeur : celui qui tisse, teint, coud, crée, vit et transmet.

Les collections textiles, particulièrement sensibles à la lumière, ne peuvent être exposées de manière permanente. La richesse et la diversité des textiles du monde sont donc présentées sous forme d’expositions thématiques temporaires.

Jusqu'au 31 juillet 2022

Mondes Sensibles, nouvelle collection textile

L’exposition « Mondes Sensibles, nouvelle collection textile » est la première présentation au public d’une collection textile unique acquise par le musée Bargoin en 2019.

Moins connus et moins collectés, ces textiles sont les témoins de traditions culturelles immatérielles, de techniques, savoir-faire et usages actuellement fragilisés, que ce soit par l’évolution des modes de vie, la perte de la transmission des savoir-faire ou la mondialisation. À cet égard, ils sont essentiels pour comprendre le monde et avoir une meilleure connaissance de l’Autre.

Visitez l'exposition
© Frédérique Barchelard et Flavien Menu
Exposition du 15 février au 26 juin 2022

Proto-Habitat  : fabriquer autrement, du prototype à l’habiter

L'exposition retrace le processus de recherche de Flavien Menu et Frédérique Barchelard pour imaginer le Proto-Habitat.

Résultat du fruit d’une recherche d’un an à la Villa Médicis – Académie de France à Rome. Proto-Habitat offre une solution d’habitat écologique, flexible et évolutif. Construit en bois 100% français, c’est un pavillon mobile, montable et démontable en quelques jours. 

L’exposition s’enrichit grâce aux collections archéologiques du musée Bargoin. Le Proto-Habitat se met alors en perspective avec Clermont-Ferrand et notre passé, pour mieux comprendre l’évolution de nos modes de vie.

Proto-Habitat  : fabriquer autrement, du prototype à l’habiter
FITE 2018
Suivez l'actualité des musées

Agenda

L'actualité des musées est toujours foisonnante ! Découvrez le programme des expositions, visites guidées, conférences, ateliers jeune publique, ciné-concerts...

Agenda des musées
Visitez plus et dépensez-moins !

1 entrée offerte + 2 entrées à tarif réduit dans l’un des musées métropolitains de votre choix

Sur présentation de votre ClermontPass 48h, 72h ou Pass Thermal

Adopter le ClermontPass, c'est bénéficier de gratuités dans de nombreux sites touristiques, et de réductions auprès des partenaires participants.

Découvrez les bonnes raisons d’adopter le ClermontPass
Musée Bargoin

Mobilité douce

Bus T2C : Arrêt « Ballainvilliers » lignes de bus B, C, 8, 9, 10, 12, 13, 27

Station c-vélo à Ballainvilliers.