ESM-CAT
Suivez le guide

Que faire ce week-end ?

Vibrez au rythme de la programmation métropolitaine !
Toutes les semaines, on partage les événements du week-end à ne pas manquer.

du 21 au 23 janvier 2022

FRAC : Plus haut que les nues

Dès le 22 janv. 20ème anniversaire du prix Marcel Duchamp

C'est le week-end pour découvrir la nouvelle exposition du Fonds Régional d'Art Contemporain Auvergne, à l'occasion du 20ème anniversaire du prix Marcel Duchamp. Découvrez plusieurs oeuvres d'artistes de la scène artistique française.
Plus haut que les nues… comme l’idée d’être porté entre la plus haute cime des arbres et l’immensité des espaces célestes, là où les nuages se réunissent. Ce titre, emprunté à la chanson Vénus d’Alain Bashung, traduit de manière sensible et poétique la mise en lumière qu’offre chaque année le Prix Marcel Duchamp à la scène artistique française.

Découvrez

Nuits de la Lecture

21-23 janv. 6ème édition | Aimons toujours, aimons encore !

Les nuits de la lecture reviennent du 21 au 23 janvier dans les médiathèques de la métropole clermontoise.
Les bibliothécaires vous invitent à partager leur amour des livres et du cinéma. Avec des animations sur place, en journée et en soirée, la lecture pour les adultes et le jeune public sera au coeur de ces jours festifs.

Rendez-vous dans les médiathèques à Aubière, Beaumont, Clermont-Ferrand, Cournon-d'Auvergne, Pont-du-Château et Romagnat, vendredi 21 et samedi 22 janvier, et en ligne le dimanche 23 janvier.

Plus d'informations

L'Étang | Robert Walser

21-22 janv. La Comédie de Clermont, Scène nationale

Robert Walser raconte l’expérience intérieure bouleversante et mystérieuse d’un adolescent dont la tête est un livre plein d’histoires.
Le jeune Fritz a-t-il vraiment voulu simuler un suicide pour attirer sur lui l’amour de sa mère ? Cette curieuse histoire de famille, œuvre sans doute autobiographique, met aux prises une mère et son fils sous les yeux curieux d’une sœur, d’un père et de quelques amis. La chorégraphe, metteuse en scène, mais aussi plasticienne, scénographe et marionnettiste Gisèle Vienne ne cesse de troubler les limites entre les arts. Avec cette pièce, elle questionne les différentes strates de langages et de lecture possible d’un texte, sur la vérité d’une histoire racontée qui n’est peut-être que le fruit de l’imagination des personnages.

En savoir plus